banner

Conseils spécifiques destinés aux
personnes en route professionnellement et aux travailleurs de nuit et / ou en équipe

graphique vielfahrer

Accidents dus à la fatigue: blessés graves et tués selon l'âge et l'heure, Ø 1992 à 2008

En tant que travailleur de nuit et / ou en équipe, votre risque d'avoir un accident dû à la fatigue est particulièrement élevé car vous conduisez à des moments normalement consacrés au sommeil. Si vous êtes souvent sur les routes pour des raisons professionnelles, votre risque de somnolence au volant est aussi plus important car vous conduisez particulièrement souvent.

Les troubles du sommeil et la fatigue ne sont pas rares. Ces maux sont même les premiers cités par les travailleurs de nuit et / ou en équipe.

Le seul moyen efficace contre la fatigue, c'est de dormir suffisamment.

Conseils pour bien dormir

  • Pas de bruit: pour dormir, choisissez la chambre la plus calme, coupez le téléphone et la sonnette et, si nécessaire, mettez des bouchons d'oreilles (Ohropax, par ex.).

  • Pas de lumière du jour: après avoir travaillé de nuit, évitez la lumière du soleil (en portant des lunettes de soleil, par ex.). Pour dormir, obscurcissez la pièce ou mettez un bandeau sur les yeux. (Aimeriez-vous recevoir un masque pour les yeux Turbosieste ? – Contactez-nous au plus vite car le stock n’est pas inépuisable!).

  • Température de la chambre: aérez votre chambre à coucher avant d'aller dormir et veillez, en hiver aussi, à ce que la température n'y soit pas trop élevée en baissant le chauffage.

  • Horaires réguliers: dans la mesure du possible et selon vos horaires, dormez et levez-vous toujours aux mêmes heures. Avant d'aller vous coucher, prenez le temps de vous relaxer.

  • Pas de somnifère: si possible, évitez les somnifères! Ils nuisent à la qualité du sommeil et peuvent rendre dépendants.

Conseils pour des chemins du travail sûrs

  • Dormir suffisamment: ne prenez le volant que si vous avez assez dormi.

  • Renoncer à la voiture: laissez votre voiture au garage et utilisez les transports publics ou prenez un taxi.

  • Pas d'alcool: renoncez absolument à l'alcool car il renforce l'effet de fatigue. Certains médicaments peuvent aussi diminuer la capacité de conduire, surtout combinés avec l'alcool.

  • Faire une turbosieste: si vous sentez la fatigue vous envahir, arrêtez-vous dès que possible et dormez 10 à 20 minutes.

Conseils pour des trajets professionnels sûrs

  • Dormir suffisamment: ne prenez le volant que si vous vous sentez bien et reposé.

  • Pas d'alcool: renoncez absolument à l'alcool car il renforce l'effet de fatigue. Certains médicaments peuvent aussi diminuer la capacité de conduire, surtout combinés avec l'alcool.

  • Alimentation saine: mangez régulièrement. A midi, renoncez aux plats lourds ou riches en graisse.

  • Tâches administratives: si possible, occupez-vous des tâches administratives après le repas de midi, car c'est le moment de la journée où le risque de fatigue est le plus élevé.

  • Reconnaître les signes de fatigue: si, au volant, vous avez les yeux qui brûlent, les paupières qui se ferment et que vous baillez sans arrêt, vous êtes trop fatigué pour continuer à conduire.

  • Faire une turbosieste: arrêtez-vous dès que possible et dormez 10 à 20 minutes.

Conseils pour un environnement de travail sûr pour les personnes en route professionnellement

  • Planification de l'horaire de travail: planifiez le travail de manière à ce que les chauffeurs aient assez de temps de repos. Les temps de récupération ne doivent pas être utilisés à charger ou à décharger.

  • Communication: encouragez la communication entre le chauffeur et son supérieur hiérarchique afin de garantir l'échange d'informations importantes (prise de médicaments, troubles du sommeil, problèmes de santé). Après chaque accident, parlez à votre supérieur et abordez le thème de la fatigue comme cause d'accident.

  • Contrôles médicaux: proposez des contrôles médicaux et fixez-les dans le contrat de travail. Faites régulièrement contrôler l'acuité visuelle par un opticien.

  • Alimentation: à la cantine, proposez des menus spéciaux, légers et équilibrés, pour les conducteurs. Veillez à ce que des en-cas sains comme des fruits de saison soient disponibles dans l'entreprise.

  • Pas d'alcool: offrez des boissons sans alcool (bière sans alcool, par ex.).

  • Promotion de la santé: appliquez des mesures à même de prévenir la fatigue au volant: par ex., horaire flexible, activités sportives et de détente.

  • Systèmes d'assistance à la conduite: si possible, complétez l'équipement de vos véhicules à moteur de systèmes d'assistance à la conduite ou achetez des véhicules qui en sont pourvus: par ex., radar de régulation de distance, alerte de franchissement involontaire de ligne. Mettez un GPS à disposition.